Module 2 – Reportage 4

Reportage 4: La marée et l’usine marémotrice de la Rance.

La Baie du Mont-St-Michel en Bretagne est un des lieux où les marées sont les plus fortes du monde.

Ici, la différence de niveau entre la marée haute et la marée basse peut atteindre 16 mètres.

Regardez bien, vous allez voir la même plage à différents moments de la journée.

La mer monte et descend 2 fois par jour. Il y a donc 4 mouvements d’eau. La hauteur varie avec la lune.

A marée basse on peut sans problème se promener pendant 2 ou 3 heures sur le fond sableux et ramasser des coquillages.

(Interview Dame)

BC: – Madame, vous aimez venir ici à marée basse?

Dame: – Oui, grâce à la marée j’ai trois plaisirs: celui de ramasser des coquillages, le plaisir de se promener et le plaisir de les manger.

Et grâce à la marée, le paysage change tout le temps.

Mais la marée c’est aussi une source d’énergie que l’homme a autrefois utilisée en construisant des moulins.

Et depuis 1966, il y a ici une usine unique au monde qui transforme l’énergie de la marée en électricité.

C’est l’usine marémotrice de la Rance.


(Interview Marc RODIER, Directeur de I’Usine)

BC: – Est-ce que vous pouvez vous présenter?

MR: – Oui je suis Marc Rodier, le directeur de l’usine marémotrice de la Rance.

BC: – Quels sont les côtés positifs de l’usine?

MP: – Cette usine utilise l’énergie des marées pour produire de l’électricité, c’est une énergie qui par définition est éternelle, gratuite et non polluante.

BC: – Et quels sont les côtés négatifs?

MP: – Les côtés négatifs sont également liés à la marée. C’est-à-dire qu’on ne peut pas produire à n’importe quel moment de la journée.

BC: – Est-ce que ce type d’usine a un avenir?

MA: – Après trente ans de fonctionnement, les résultats sont bons, voire excellents. Cependant peu de sites sont équipables dans le monde.

BC: – Merci et bonne continuation.

MR: – Merci.

Cette usine peut fournir en électricité une ville comme Rennes, qui a 200.000 habitants.

D’un côté du barrage il y a donc la mer et de l’autre, un fleuve, la Rance.

Autrefois, il y avait ici beaucoup de poissons et d’oiseaux.

Mais depuis la construction du barrage il y en a de moins en moins.

Alors vous voyez, l’énergie de la marée n’est peut-être pas si écologique qu’on le dit.

 

[button link=»module-2-lecon-4″] précédent Module 2 – Leçon 4[/button] [button link=»module-2-lecon-5″ color=»silver»] suivant Module 2 – Leçon 5[/button]