Module 2 – Reportage 10

Reportage 10: De la mairie à la ferme.

Il y a en France 36.500 communes, c’est-à-dire 36.500 mairies, donc 36.500 maires, élus pour 6 ans.

Madame Hamon est le maire de Trigavou, petite commune de 833 habitants.

Mme Hamon: – Salut !

Secrétaire: – Salut!

Mme Hamon: – Tu as eu du courrier aujourd’hui? Lucien est passé? Pas de problème particulier?

(Interview Françoise HAMON, Maire de Trigavou)

FH: – Je m’appelle Françoise Hamon. Je suis maire de la commune de Trigavou et aussi agricultrice.

BC: – Expliquez-nous votre travail à la mairie.

FH: – Mon travail à la mairie. Je suis là tous les jours de la semaine de 11h à midi et les habitants de la commune peuvent venir me voir pour diverses raisons. Des trous dans une route, des problèmes d’argent, un permis de construire. Vous savez, un maire s’occupe de tout. Des petits problèmes mais aussi des mariages.

(Mme Hamon au mariage)

– Didier Constant Richard, consentez-vous à prendre pour épouse Mlle Sylvie Marc?

– Oui.

– Mlle Sylvie Marc, consentez-vous à prendre pour époux M. Didier Constant Richard?

– Oui.

– A u nom de la loi nous déclarons que vous êtes unis par le mariage.

Pour se marier en France il faut aller à la mairie. Ensuite on peut faire, comme Didier et Sylvie, une cérémonie religieuse à l’église avant d’aller au restaurant.

La mairie de Trigavou est seulement ouverte le matin,…
… mais la journée de Madame Hamon n’est pas terminée.

Mme Hamon: – Bonjour Denise!

Denise: – Bonjour Françoise!

(Interview Françoise HAMON dans la cuisine)

BC: – Racontez-nous votre journée.

FH: – Alors, ma journée. Je me lève à sept heures. Je prends mon déjeuner. Je vais chercher les vaches. Je les trais. Quand elles sont traites je donne à manger aux poules, puis aux lapins, aux cochons. Et puis là je viens à la maison pour préparer le repas. A onze heures je pars à la Mairie. Puis je reviens vers midi et demie et là je déjeune en famille avec mon mari et mes deux fils. Après il y a la vaisselle, le ménage, le lavage, repassage, enfin tout et tout. Et puis le jardin. Et après, il est vite six heures et demie pour aller retourner chercher les vaches et retraire et je reviens après manger avec toute ma petite famille. Et voilà ma journée.

Mme Hamon (au cochon):– Allez, viens manger!

Les fermes en Bretagne sont le plus souvent des exploitations familiales d’une trentaine d’hectares.

Les poules, les lapins, les cochons et bien sûr les légumes du jardin, sont là pour la consommation personnelle. L’argent vient du lait des vaches et de la viande des jeunes taureaux.

(Interview Gérard HAMON)

BC: – Gérard, vous êtes né ici?

GH: – Je suis né ici et depuis toujours je suis resté dans la ferme.

BC: – Quel est votre travail à la ferme?

GH: – Je m’occupe des jeunes taureaux avec mon père et je travaille sur les terres.

BC: – Et qu’est-ce que vous pensez faire plus tard?

GH: – Je pense reprendre la ferme de mes parents car depuis tout petit j’adore travailler à la ferme et à la campagne.

Bientôt Madame Hamon va marier son fils à la mairie.

Après, Gérard va reprendre la ferme de ses parents.

Et, qui sait, un jour il sera peut-être élu Maire de Trigavou?

 

[button link=»module-2-lecon-10″] précédent Module 2 – Leçon 10[/button] [button link=»module-2-lecon-11″ color=»silver»] suivant Module 2 – Leçon 11[/button]